Samy-Badibanga

“L’homme qui a réveillé le monde à propos du Congo”, c’est le titre d’une longue et élogieuse tribune publiée ce jeudi 19 avril par le célèbre pasteur et militant de la cause noire à Jessy Jackson à l’endroit de l’ex-premier ministre de la République démocratique du Congo Samy Badibanga, “l’homme du Congo à qui nous devons cette toute première conférence internationale pour le peuple congolais“.

Dans ce message publié par Rainbow Push, une ong du pasteur américain et relayé par l’Organisation de la Presse Africaine, structure spécialisée dans la communication liée à l’Afrique, Jesse Jackson reconnaît le mérite de “son ami”, l’ancien chef du gouvernement congolais qui s’est battu en vue de persuader l’ONU, l’UE de l’urgence de la tenue d’une conférence des donateurs pour venir en aide aux victimes des crises en RD Congo. “Samy a mené ce travail avec le cardinal Mosengwo et le révérend Bokundoa (ECC) jusqu’au bout, et mérite une grande reconnaissance pour le bien et l’espoir qu’il vient d’apporter à son peuple.”

La pasteur américain révèle par ailleurs des informations qui indiquerait que les autorités congolaises ne rendent pas facile la travail des humanitaires dans l’acheminement de l’aide en réclamant de es taxes sur l’aide humanitaire. Il dénonce aussi la politique de la chaise vide appliquée par le gouvernement de la RDC lors de la conférence de Genève.

“J’applaudis l’engagement décisif de Samy, sa foi en Dieu et en l’humanité, son travail et sa réussite avec les Églises du Congo. Nous prions maintenant pour que l’aide humanitaire apporte rapidement de la nourriture, des écoles, des soins de santé, un abri, de la protection et de la sécurité”, espère Jesse Jackson.

Unarticle par www.kinshasatimes.cd

%s